Bienheureux ANDRE GREGO DE PESCHIERA

Bienheureux André Grego de Peschiera

Prêtre de l'Ordre de saint Dominique (✝ 1485)


Né à Peschiera, Italie; mourut dans le district de Valtellina (près de la frontière suisse), en Italie, en 1485; cultus confirma 1820.


Enfant, Andrew Grego vivait sur la rive sud du lac de Garde, dans le nord de l’Italie. Sa formation pour une vie de sainteté héroïque a commencé tôt, avec des pénitences volontaires et une obéissance inconditionnelle à son père. Le premier désir d’Andrew était d’être un ermite, une ambition qui a été accueillie avec ridicule de ses frères. À défaut de réaliser cette espérance, il s’est fait un calendrier sévère de prière et de pénitence, et, dans sa propre maison, a vécu la vie d’un entièrement donné à Dieu.

Après la mort de son père, il est devenu de plus en plus difficile de réaliser son plan, alors il a décidé d’entrer dans le cloître. Bien que ses frères l’aient persécuté sans pitié, il s’agenouilla et supplia humblement leurs prières et leur pardon de les avoir ennuyés. Puis il leur a donné la seule possession qu’il avait, un bâton de marche. Ce bâton, jeté négligemment dans un coin par les frères, fut oublié jusqu’à ce que, longtemps après, il fleurisse comme la légendaire canne de saint Joseph en signe de sainteté d’André.

Le jeune homme de 15 ans a reçu l’habitude dominicaine à Brescia, puis a été envoyé à San Marco à Florence. Ce couvent était alors à son apogée de gloire, estampillé des saintes personnalités de saint Antonin et des Bienheureux de Laurent de Riprafratta, Constantius et Antoine de l’Église. L’âme d’André a pris feu de leur zèle apostolique, et a entrepris sa mission dans les montagnes du nord de l’Italie.

L’hésie et la pauvreté s’étaient combinées pour tirer presque toute cette région de l’Église. C’était un pays de grandes difficultés physiques, et, dans ses voyages dans les Alpes, il risquait la mort des tempêtes de neige et des avalanches aussi souvent que des poignards des hérétiques. Néanmoins, il voyagea sans relâche, prêchant, enseignant et construisant toute sa vie (45 ans).

Des églises, des hôpitaux, des écoles et des orphelinats furent construits sous la direction d’Andrew. Il se retirait de temps en temps dans ces couvents pour des périodes de prière et de rafraîchissement spirituel, afin qu’il puisse revenir avec un courage et un zèle renouvelés à l’apostolat difficile. Il était connu comme « l’apôtre de la Valtelline », à cause du district qu’il évangélisait.

Le bienheureux André a accompli beaucoup de miracles. Probablement son plus grand miracle a été sa prédication, qui a produit de tels fruits face à de grands obstacles. À une époque, alors qu’il prêchait au peuple, les hérétiques lui présentaient un livre dans lequel ils avaient écrit leurs croyances. Il leur a dit d’ouvrir le livre et de voir par eux-mêmes ce que leurs enseignements équivalaient à. Ils l’ont fait, et une grande vipère est sortie du livre.



Le bienheureux André ferma une vie sainte par une mort tout aussi sainte et fut enterré à Morbegno. Il avait travaillé si longtemps parmi les pauvres et les négligés que sa place dans leurs cœurs était assurée. En raison des miracles accomplis sur sa tombe et de la dévotion persistante du peuple, ses reliques furent transférées deux fois dans de

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy