DES SUPER HEROS EN QUETE DE SENS

Au fil des séances d’aumônerie, nous constatons que les jeunes générations (ceux qui ont moins de 50 ans) sont baignés dans une culture qui diffère profondément de celle que nos aînés ont connu : univers du zapping, développement des outils de communications, internet omniprésent, réseaux sociaux, musique qui ne laisse plus trop la place à des artistes qui prennent le temps de se former leur propre style (combien d’années ont été nécessaire pour que les artistes que nous connaissons déploient leurs talents : des Jacques Brel, Edith Piaf, Georges Brassens, Charles Aznavour, Luis Mariano ; et plus récemment des Renaud, Johnny Hallyday, Francis Cabrel, Jean-Jacques Goldman, Céline Dion…). Le cinéma n’est pas en reste : entre les reprises de films qui ont fait leur preuve (Ben Hur par exemple), on recycle les vieux héros des années 30 –qu’on appelle les « Marvel », car c’est une manne financière facile : Superman a fait ses preuves sur le temps, un film sur sa vie assure presque systématiquement un bénéfice colossal. Sauf que cette insistance sur les films Marvel change une mentalité collective : car, au-delà des super pouvoirs que nous aimerions tous avoir, une grande question commune surgit : qui suis-je ? Quel est le sens de ma vie ? Qu’est-ce qui est le plus important pour moi ? C’est exactement à ces questions que font face chacun des supers héros des films Marvel, qui véhiculent plusieurs des valeurs dans lesquelles se reconnaissent les chrétiens. Cette année, nous lançons donc cette nouvelle rubrique afin de creuser ces trois questions, en essayant de mettre en lien des superhéros très célèbres avec des textes bibliques non moins célèbres ! Vaste programme !! Nous cheminerons afin de trouver des pistes pour découvrir qui sommes-nous, ce qui donne du sens à nos vies et à quelles missions nous sommes tous appelés ! C’est une entrée originale pour annoncer la foi ! Je suis sûr que les jeunes aiment parler de ces films qu’ils ont aimé, des héros pour lesquels ils ont de la sympathie –comme Spiderman, Iron Man, Thor, Capitain America ou les Avengers-, je ne suis pas persuadé que le thème de la foi soit très attirant pour eux. Pourtant, avec l’aide de ces films, on a une passerelle pour rejoindre nos jeunes dans les questions de foi qu’ils désirent vivre, même s’ils n’en ont pas forcément conscience. Annoncer Jésus Christ à travers la vie de Superman ou de Hulk… tel est notre défi ! Aux jeunes, ces études parleront surement ! Aux aînés également, car elles permettront de rejoindre ce que vivent les jeunes et pouvoir transmettre la foi d’une manière originale : vos petits-enfants seront si surpris que vous connaissiez ces films et super-héros, qu’une discussion pourra naître. Et une fois le partage lancé, vous aurez des arguments donnés pour rejoindre l’annonce de Jésus Christ en étant plongé dans leur monde. Ces grandes questions, qui sont aussi les nôtres, habitent les jeunes, d’une manière ou d’une autre. Avec les doutes, les confusions, les difficultés et limites propres à leur âge, en raison de leur manque d’expérience, nos jeunes entament un chemin de la découverte de lui-même. Il apprend, par définition, il grandit en cherchant à devenir une meilleure personne épanouie. Et cela, en tenant compte de leurs peurs et de leurs enthousiasmes, de leurs difficultés, de leurs erreurs, de leurs premiers succès et de leur joie ! Ce chemin est un chemin de foi : de ce qu’il croit, de ce qui donne sens et valeur à son existence. Espérons que ce chemin les conduira à rencontrer le Dieu de Vie, le Dieu de Jésus-Christ qui nous aime, qui nous accueille, et souhaite pour chacun le meilleur. Jésus n’est pas un super-héros, il n’a pas de super pouvoir, si ce n’est celui de l’Amour ! C’est un chemin de conversion qui peut s’ouvrir, en passant par ce monde de Marvel qu’ils connaissent très bien. Peut-être seront-ils amenés à croire en eux avec plus de profondeur ? Ce chemin est aussi celui du héros : il se sent appelé à vivre une grande aventure dans la découverte de lui-même, de son identité, de ses capacités, de ses responsabilités à l’égard des autres, de sa mission sur la Terre, à travers des vies souvent difficiles. C’est pourquoi les jeunes s’identifient à ces vies transcendées par la découverte d’une richesse intérieure, personnalisée par un super-pouvoir, car ils sentent qu’ils ont des grandes capacités et ils aimeraient sauver le monde ! Mais ils savent aussi que c’est une aventure pleine de défis, d’ennemis, d’aides et de puissances. Une aventure remplie de dangers à affronter et de décisions à prendre. C’est ainsi que se construit le héros ! Il en arrive à croire en quelque chose –à quelqu’un ?- qui vaut la peine d’être vécu et d’être offert aux autres. Chaque personne humaine éprouve en lui-même l’appel à être un héros et à croire. On aimerait tant être des Mères Térésa plutôt que des Hitler… Les films des superhéros de Marvel ont le don merveilleux de faire retentir cet appel. Un appel présent aussi dans les héros grandioses de la Bible que sont Joseph, Moïse, David, Elie, St Paul, qui illustrent le même modèle de héros. D’où l’intérêt d’essayer de construire des liens, des passerelles, de mettre en relation (d’évangéliser !) les héros de Marvel avec ce que révèle la Parole de Dieu ! Nous allons essayer de revisiter ces histoires, à les faire nôtres (peut-être pourrons-nous, chez nous, voir ou revoir ces films, après chacune des études mensuelles ?), et à faire en sorte que chacun puisse entamer le chemin du héros et du croyant ! Unir connaissance du cinéma et connaissance de la Bible, tel est un des défis ! Et si cette rubrique parle à tous, nous pourrons ensuite l’étendre à l’univers de Disney et de Pixar, qui sait ? On a toujours le droit de rêver !! Quand nous parlons de foi, souvent nous pensons aux choses qui sont en relation avec la Religion. Quand nous disons que telle personne est croyante, nous en concluons qu’elle croit en Dieu ou qu’elle professe une religion. Mais nous pouvons parler d’une foi plus large et plus originaire : la foi fait partie de la condition humaine, elle est même antérieure à toute religion. Croire fait partie de notre quotidien. Par exemple, qui demande au pilote d’avion ou au chauffeur de bus qu’on prend, s’il a le permis ? On croit qu’il est compétent et la question ne vient même pas à notre esprit ! Cette foi peut être vécue indépendamment de croyances religieuses, mais elle peut aussi se vivre dans le cadre d’une religion avec toute sa valeur et sa richesse. Définir dans notre quotidien ce qu’est « croire » ou « la foi », ce n’est pas simple car ça peut porter à confusion. Parfois, on utilise ce mot « croire » pour manifester une opinion, une supposition. Par exemple, on dit « je crois que ce film est génial ; je crois qu’il va pleuvoir demain, je crois que je vais réussir mon examen ». On peut aussi l’utiliser pour manifester notre confiance en quelqu’un : « je te crois ! ». Dans ce cas, croire c’est accorder du crédit à quelqu’un. En fait, nous aborderons les Marvel selon ces deux sens : ce qui est tenu pour certain (ce qui est vrai et qui en vaut la peine) et ceux à qui j’accorde du crédit (qui croit-on). Car, tous, par le fait d’être humains, nous croyons en quelque chose ou en quelqu’un. La foi, le « croire », est constitutif de l’être humain. Le pape Benoît XVI, dans sa lettre Porta Fidei qui annonçait en 2011 l’année de la foi, écrivait sur ce qu’il appelle « le préambule de la foi » : « nous ne pouvons pas oublier que, dans notre contexte culturel, de nombreuses personnes, bien que ne reconnaissant pas en soi le don de la foi, sont quand même dans une recherche sincère du sens ultime et de la vérité définitive sur leur existence et sur le monde. Cette recherche est un authentique préambule à la foi, parce qu’elle met en mouvement les personnes sur le chemin qui conduit au mystère de Dieu » (n° 10). Pour aller encore plus loin, on peut distinguer l’acte de croire et le contenu de celui-ci : « crois-tu ». Oui, assurément ! « Mais en quoi crois-tu ? »… Cette question profonde concerne tous les superhéros de Marvel ! Et rejoint cette même question posée au cœur des croyants… rejoint même la question : « qui est Jésus ? ».

En effet, par son Incarnation, Jésus croit au fait d’être homme ! Oui, Jésus fut un croyant fidèle ! Il croit en un Dieu qui est Père. On le voit dans ses nuits de prières et il le vit ainsi tout au long de la journée. Son Père prend soin des créatures les plus fragiles, il fait lever son soleil sur les bons comme sur les méchants. Ce Père est le centre de la vie, le centre de Sa vie. Jésus, par la cohérence de ce qu’il vit, ce qu’il croit, ce qu’il dit, ce qu’il pose comme geste, est un homme digne de foi, quelqu’un en qui on peut se confier. Pierre ne s’y trompe pas : « vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » ! Comme l’écrivait Benoît XVI, dans la suite du n° 10 : « le cœur indique que le 1er acte par lequel on vient à la foi, c’est un don de Dieu. Un don qui agit et transforme la personne jusqu’au plus profond d’elle-même (…). Professer par la bouche, à son tour, indique que la foi implique un témoignage et un engagement publics ». Jésus a incarné en plénitude cette double affirmation ; les héros de Marvel vivent ce même chemin : recevant un don d’une puissance supérieure, ce don va agir et transformer la personne jusqu’au plus profond d’elle-même. Ce qui les conduit tous à un témoignage clair et public, qui leur donne une reconnaissance universelle. La foi nous est toujours transmise par les autres, qu’on peut appeler des « témoins de référence ». Dans chacune de nos vies, si nous avons la foi, nous pouvons dire qui nous l’a transmise : un parent, un grand parent, un prêtre, un baptisé qui est un ami, etc. Le pape François dans son encyclique Lumen Fidei nous dit : « si nous voulons comprendre ce qu’est la foi, nous devons raconter son parcours, la route des hommes croyants, dont témoigne en premier lieu l’Ancien Testament. Une place particulière revient à Abraham, notre Père dans la foi ». Et d’Abraham, nous passons aux Patriarches, à Moïse, aux juges, aux Prophètes et aux Rois, et à une nuée de témoins qui nous ont conduits ou aidés à croire. Et si un de ces super héros devenait un témoin pour nous aider à grandir dans la foi ? L’Esprit Saint passe là où il veut et comme il le veut ! Entrons dès novembre dans ces récits de fiction pour voir le monde avec un nouveau regard, avec un regard « à la Marvel », émerveillé, fécond, plein d’étonnement et d’admiration ! Oui, car après ces éléments objectifs et généraux, nous nous commencerons dès le mois prochain, à personnaliser, de héros en héros (Spider-Man, Captain América, Thor, Iron Man, Wolverine, Hulk, Daredevil, X-Men et Les Avengers), l’incarnation concrète de ce parallèle entre chemin de foi et chemin de vie de ces héros ! +Père Franz

3 vues

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy