LES TWEETS DU PAPE - MAI 2020

Vendredi 01 mai : Aujourd’hui, fête de saint Joseph travailleur, et fête aussi des travailleurs, Prions Ensemble pour tous les travailleurs, pour que le travail ne manque à personne et que tous soient justement payés et puissent jouir de la dignité du travail et de la beauté du repos. Le mot "travail" est ce que la Bible utilise pour décrire cette activité de Dieu : "Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite." (Gen 2.2). Dieu a donné cette activité à l’homme. Le travail est la vocation de l’homme. Redécouvrons la beauté de prier le chapelet chez soi au mois de mai ! À la fin, nous pouvons réciter une prière demandant l’intercession de la Vierge pour que le Seigneur nous libère de cette pandémie et que la vie puisse reprendre son cours sereinement. https://twitter.com/Pontifex_fr/status/1256184089771569152/photo/1 Samedi 02 mai : Prions Ensemble pour les gouvernants qui ont la responsabilité de prendre soin de leurs peuples,afin que le Seigneur leur donne la force et qu’ils comprennent que, dans les moments de crise, ils doivent être unis pour le bien du peuple, car l’unité est plus grande que le conflit. La crise est un moment de choix. Cette pandémie est un moment de crise sociale. Comment réagir ? Avec la persévérance, le silence, la fidélité à Dieu, aux décisions prises avant. Le moment de crise est comme passer par le feu pour devenir forts. Saisissons ce moment de la pandémie comme un essai pour préparer l’avenir de tous. Parce que sans une vision d’ensemble, il n’y aura de futur pour personne. Dimanche 03 mai : Le dimanche du Bon Pasteur est un beau dimanche, c’est un dimanche de paix, de douceur, de tendresse, parce que notre Pasteur prend soin de nous. "Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien." (Sal 22) Prions Ensemble pour tant de pasteurs qui donnent leur vie pour les fidèles. Je pense aux prêtres et à d’autres pasteurs qui veillent au bien du peuple : les médecins. Que l’exemple de ces pasteurs nous aide à prendre soin du saint peuple fidèle à Dieu. Prions Ensemble aujourd’hui pour les vocations, en demandant au Seigneur le don d’avoir de bons travailleurs pour son Royaume, avec un coeur et des mains disponibles pour son amour. Dans la crise actuelle, nous avons besoin d’un journalisme libre au service de tous, en particulier de ceux qui n’ont pas voix au chapitre ; un journalisme qui s’engage dans la recherche de la vérité et qui ouvre des voies de communion et de paix. Lundi 04 mai : En ce temps de quarantaine, il y a dans les familles beaucoup de créativité, mais aussi, parfois, la violence domestique. Prions Ensemble pour les familles, pour qu’elles continuent cette quarantaine en paix, avec créativité et patience. Il y a des idées qui provoquent des divisions, mais l’idée de l’Esprit Saint est plus importante. Que le Seigneur nous libère des divisions et nous aide à comprendre ce grand mystère de Jésus qui est le pasteur de tous. En Lui, nous sommes tous frères. J’ai accueilli la proposition du Haut Comité pour la Fraternité Humaine afin que, le 14 mai, les croyants de toutes les religions s’unissent spirituellement dans une journée de prière et de jeûne, pour implorer Dieu d’aider l’humanité à surmonter le coronavirus. Mardi 05 mai : Prions aujourd’hui pour les défunts qui sont morts de la pandémie. Ils sont morts seuls, sans la caresse de leurs êtres chers, beaucoup n’ont même pas eu de funérailles. Que le Seigneur les accueille dans la gloire. Il y a des attitudes qui ne permettent pas d’avancer dans la connaissance du Seigneur : les richesses, l’acédie, la rigidité, le cléricalisme, la mondanité... Il manque la liberté et on ne peut pas suivre Jésus sans la liberté. https://twitter.com/i/status/1257682713886298113 Mercredi 06 mai : Prions Ensemble pour les hommes et les femmes qui travaillent dans les moyens de communication. En ce temps de pandémie ils risquent beaucoup et il y a tant de travail. Que le Seigneur les aide toujours dans ce travail de transmission de la vérité. https://youtu.be/_08Vv8b8vNQ Ce n’est pas facile de vivre dans la lumière. La lumière fait voir tant de mauvaises choses en nous : les vices, l’arrogance, l’esprit mondain. Mais Jésus nous dit : "aie courage, laisse-toi illuminer, car moi, je te sauve". N’ayons pas peur de la lumière de Jésus ! La prière est la respiration de la foi, elle est comme un cri qui sort du coeur de celui qui croit et se confie en Dieu. La foi, c’est avoir deux mains levées, une voix qui crie pour implorer le don du salut. Jeudi 07 mai : Je voudrais demander au Seigneur qu’il bénisse les artistes. Ils nous font comprendre ce qu’est la beauté, et sans la beauté, on ne peut pas comprendre l’Évangile. Prions encore une fois pour les artistes. Etre chrétien, c’est appartenir à un peuple choisi librement par Dieu, c’est avoir en mémoire tous ceux qui nous ont précédé sur le chemin du salut. Demandons au Seigneur la conscience d’appartenir au peuple de Dieu, qui dans sa totalité a le parfum de la foi. Dans l’isolement où nous souffrons du manque d’affections et de rencontres, en faisant l’expérience du manque de beaucoup de choses, écoutons une fois encore l’annonce qui nous sauve : Christ est ressuscité et vit à nos côtés. Vendredi 08 mai : Aujourd’hui on célèbre la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge. Prions Ensemble pour les personnes qui travaillent dans ces associations : que le Seigneur bénisse leur travail qui fait tant de bien. Le Seigneur console avec proximité : il parle peu mais il est proche. Avec vérité : il ne trompe pas. Avec espérance : "que votre coeur ne se trouble pas". La consolation du Seigneur est proche, véridique et nous ouvre les portes de l’espérance. Aujourd’hui au sanctuaire de Pompéi, s’élève l’intense prière de la Supplique à Notre Dame du Rosaire. Prions Ensemble, afin que par l’intercession de la Sainte Vierge, le Seigneur accorde miséricorde et paix à l’Église et au monde entier. Samedi 09 mai : Le jour de la commémoration de Sainte Louise de Marillac nous prions ensemble pour les religieuses vincentiennes qui travaillent ici, à Sainte Marthe, depuis presque 100 ans. L’Eglise se situe entre les consolations de Dieu et les persécutions du monde. L’Esprit Saint fait l’harmonie de l’Eglise. Le mauvais esprit détruit. Nous sommes attentifs à ne pas mettre notre confiance dans les pouvoirs temporels, mais en Jésus-Christ et en l’Esprit Saint. À l’occasion du 70e anniversaire de la déclaration Schuman,j’espère qu’elle continuera à inspirer les responsables de l’Union européenne qui sont appelés à faire face aux conséquences sociales et économiques de la pandémie dans un esprit d’harmonie et de coopération Europe Day 2020 Dimanche 10 mai : Pour prier, il faut du courage. Prier, c’est aller avec Jésus au Père qui te donnera tout. L’Église avance avec ce courage de la prière, car l’Esprit Saint nous enseigne que nous faisons peu. C’est Dieu qui “fait les choses” dans l’Église. Dans l’Evangile du Jour (Jn 14,1-12), Jésus nous indique deux remèdes pour les troubles du cœur. D’abord, ne pas compter sur nous-mêmes, mais avoir foi en Lui. Ensuite, se rappeler que nous sommes de passage et que Jésus nous a réservé une place au Ciel. Aujourd’hui, dans tant de pays, on célèbre la Fête Des Mères. Je veux évoquer ici avec gratitude et affection toutes les mamans, en le confiant à la protection de Marie, notre Mère céleste. Souvenons-nous aussi des mamans qui nous accompagnent du Ciel. Lundi 11 mai : En cette période, beaucoup de personnes ont perdu leur travail. Prions pour nos frères et sœurs qui souffrent du manque de travail. Que fait l’Esprit-Saint en nous ? Il nous rappelle tout ce que Jésus a dit, Il nous aide à grandir dans la compréhension de la foi ; il nous accompagne et nous soutient dans le discernement, Il nous éclaire dans les petites et les grandes décisions de la vie. Je souhaite vous rappeler que le 14 mai, les croyants de toutes les religions sont invités à s’unir spirituellement pour une journée de prière, de jeûne et d’œuvres de charité, pour prier Dieu d’aider l’humanité à surmonter la pandémie. Mardi 12 mai : La paix que donne le monde isole des autres, c’est un bien-être qui anesthésie. Elle est passagère et stérile. La paix du Seigneur est définitive, féconde et joyeuse. Elle fait aller vers les autres, elle est pleine d’espérance et regarde vers le Ciel. Nous célébrons aujourd’hui la journée des infirmières. C’est plus qu’une profession, c’est une vocation. En ce temps de pandémie, ils ont donné un exemple d’héroïsme et certains ont donné leur vie. Prions Ensemble pour les infirmières et les infirmiers. Mercredi 13 mai : « Demeurez en moi et moi en vous. » Cette façon de "demeurer" est active et réciproque. « Moi je suis la vigne, et vous les sarments. » (Jn 15,5). Nous, les sarments, nous avons besoin de la sève, et la vigne a besoin des fruits du témoignage. Mère du Seigneur, Vierge Marie, Reine du Rosaire, montre-nous la force de ton manteau protecteur. L’espérance et la paix dont nous avons tellement besoin viendront de tes bras. La prière appartient à tous : aux hommes de toute religion, et probablement aussi à ceux qui n’en professent aucune. La prière naît dans le secret de nous-mêmes, dans ce lieu intérieur que les auteurs spirituels appellent "cœur". Jeudi 14 mai : Nous tous, frères et soeurs de chaque tradition religieuse, nous nous unissons aujourd’hui à la journée de prière et de jeûne, de pénitence organisée par le Haut Comité pour la Fraternité humaine. https://youtu.be/aAl4Y250TF0 Que Dieu ait pitié de nous et arrête cette tragédie, cette pandémie et les autres pandémies aussi : celle de la faim, celle de la guerre, celle des enfants sans éducation. Et nous demandons cela comme frères, tous ensemble. Vendredi 15 mai : C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la famille : prions pour les familles pour qu’y grandisse l’Esprit du Seigneur, l’esprit d’amour, de respect et de liberté. La perfection de la route pour suivre Jésus n’est pas la rigidité, qui cause des tourments, mais l’esprit de la liberté évangélique qui mène à la joie. À la lumière des événements tragiques qui ont marqué 2020, j’étends ce Message pour la Journée du Migrant et du Réfugié, dédié aux déplacés internes, à tous ceux qui vivent des expériences de précarité et de marginalisation à cause du Covid-19. Samedi 16 mai : Prions aujourd’hui pour les personnes qui s’occupent d’enterrer les défunts de cette pandémie, risquant aussi d’être contaminées. Enterrer les défunts est une des œuvres de miséricorde. Qu’est-ce que l’esprit du monde dont parle Jésus (Jn 15,18-21) ? C’est une manière de vivre, une culture de l’éphémère qui ne connaît pas la fidélité. Demandons à l’Esprit Saint la grâce de discerner ce qu’est la mondanité et ce qu’est l’Évangile. Prenons soin de la création, don de notre bon Dieu créateur. Célébrons ensemble la Semaine Laudato si’. #LaudatoSi5 https://t.co/nWFQTpaJdB?amp=1 Dimanche 17 mai : Aujourd’hui, prions ensemble pour les personnes qui nettoient les hôpitaux, les rues, qui vident les poubelles, qui font le tour des maisons pour enlever les ordures : un travail que personne ne voit, mais qui est nécessaire pour survivre. Que le Seigneur les bénisse. Aujourd’hui, nous vivons dans une société avec le sentiment d’être orphelin, parce que manque le Père. Demandons à l’Esprit Saint la grâce de retrouver le Père, car c’est le Père qui donne sens à toute la vie et fait que les hommes soient une famille. J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète. Nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse, parce que le défi environnemental, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. Demain, nous célèbrerons le centenaire de la naissance de Jean-Paul II. Nous nous souvenons de lui avec tant d’affection et de reconnaissance. À 7h00, je célébrerai la Sainte Messe, diffusée dans le monde entier, sur l’autel où repose sa dépouille. https://youtu.be/trCqdowIzxw Lundi 18 mai : Il y a 100 ans, le Seigneur a visité son peuple. Il a envoyé un pasteur. Saint Jean Paul II a été notre pasteur par la prière, la proximité avec le peuple, l’amour de la justice qui va toujours de pair avec la miséricorde. Aujourd’hui nous nous rappelons la grande foi et l’exemple de Saint Jean Paul II ; nous sentons retentir son appel à ouvrir toutes grandes les portes au Christ, à ne pas avoir peur. Nous suivons les traces des géants qui nous ont précédés : nous ne sommes jamais seuls ! https://twitter.com/Pontifex_fr/status/1262329583744937986/photo/1 Tous, nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités. Mardi 19 mai : Si, comme le cristal, nous sommes transparents face au Seigneur, sa lumière, la lumière de la miséricorde, brille en nous, et à travers nous, dans le monde. Quand nous prenons conscience du reflet de Dieu qui se trouve dans tout ce qui existe, le cœur expérimente le désir d’adorer le Seigneur pour toutes ses créatures, et avec elle. Mercredi 20 mai : Même si les préoccupations de la vie, avec toutes ses amertumes, risquent parfois d’étouffer en nous le don de la #prière, la contemplation d’un ciel étoilé, d’un coucher de soleil, d’une fleur, peut suffire pour rallumer l’étincelle du remerciement. Plus la personne humaine grandit, plus elle mûrit et plus elle se sanctifie à mesure qu’elle entre en relation, quand elle sort d’elle-même pour vivre en communion avec Dieu, avec les autres et avec toutes les créatures. Jeudi 21 mai : Cette vie est le cadeau que Dieu nous a fait, et elle est trop brève pour la consumer dans la tristesse. Louons Dieu, en étant simplement contents d’exister. Nous sommes les enfants du grand Roi, capables de lire sa signature dans toute la Création. Avant de quitter ses disciples, Jésus leur a dit qu’il leur enverrait l’Esprit, le Consolateur. Ainsi, il a confié aussi à l’Esprit l’œuvre apostolique de l’Église, tout au long de l’histoire, jusqu’à son retour. Si l’on suit Jésus, heureux d’être attiré par Lui, les autres le remarquent. Et ils peuvent s’en étonner. La joie qui transparaît chez ceux qui sont attirés par le Christ et par son Esprit, voilà ce qui peut rendre féconde et fructueuse chaque initiative missionnaire. La joie d’annoncer l’Évangile brille toujours sur fond d’une mémoire reconnaissante. Le fait de se mettre “en état de mission” est un reflet de la gratitude. C’est la réponse de celui qui par gratitude se rend docile à l’Esprit, et donc est libre. Recevoir la joie de l’Esprit est une grâce. Elle est la seule force que nous puissions avoir pour prêcher l’Évangile, pour professer la foi au Seigneur. La foi, c’est témoigner de la joie que le Seigneur nous donne. Une telle joie, personne ne peut se la donner à soi-même. Vendredi 22 mai : Chaque année, disparaissent des milliers d’espèces végétales et animales que nous ne pourrons plus connaître, que nos enfants ne pourront pas voir. À cause de nous, elles ne rendront plus gloire à Dieu par leur existence. Nous n’en avons pas le droit. Samedi 23 mai : Les hommes et les femmes de #prière cultive les vérités fondamentales : ils répètent à tous que cette vie, malgré toutes ses fatigues, ses épreuves et ses jours difficiles, est remplie d’une grâce dont il faut s’émerveiller. Il faut donc toujours la défendre et la protéger. La préservation de la nature fait partie d’un style de vie qui implique une capacité de cohabitation et de communion. Jésus nous a rappelé que nous avons Dieu comme Père commun, ce qui fait de nous des frères. Dimanche 24 mai : Une écologie intégrale implique de consacrer un peu de temps à retrouver l’harmonie sereine avec la création, à réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux, à contempler le Créateur, qui vit parmi nous et dans ce qui nous entoure. La connaissance de Dieu se transmet avant tout en racontant, de génération en génération, comment il continue à être présent. Le Dieu de la vie se communique en racontant la vie. La fête de l’Ascension nous dit que Jésus est monté au Ciel pour demeurer glorieux à la droite du Père, et, dans le même temps, Il est encore et toujours parmi nous : c’est de là que viennent notre force, notre persévérance et notre joie. Confions à la conduite et à la protection de notre Mère Céleste nos frères et sœurs catholiques de Chine, pour qu’ils soient forts dans la foi et fermes dans l’union fraternelle, de joyeux témoins et promoteurs de charité et d’espérance. Confions à Marie Auxiliatrice tous ceux qui en ces temps difficiles travaillent pour la paix, pour le dialogue entre les nations, pour le service des pauvres, pour la protection de la création et pour la victoire de l’humanité sur toute maladie du corps, du cœur et de l’âme. Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre, parce qu’aucun n’est oublié de toi. Loué sois-tu. Lundi 25 mai : Il y a aujourd’hui 25 ans St. Jean Paul II signait la Lettre Encyclique Ut unum sint. En cet anniversaire, je rends grâce au Seigneur pour le chemin qu’il nous a permis de parcourir en tant que chrétiens dans la recherche de la pleine communion. Jésus a pris sur Lui notre humanité pour la porter au-delà de la mort, dans un lieu nouveau, au Ciel, pour que là où Il est, nous soyons nous aussi. Mardi 26 mai : Que l’Esprit Saint nous transforme en une Église-mère de miséricorde, une « mère au cœur ouvert » pour tous. La prière nous libère des instincts de violence, elle est un regard tourné vers Dieu pour qu’il prenne soin du cœur de l’homme. Mercredi 27 mai : https://twitter.com/Pontifex_fr/status/1265301109607927808/photo/1 Jeudi 28 mai : Quand nous invitons l’Esprit Saint dans nos blessures, il enduit les mauvais souvenirs du baume de l’espérance, car l’Esprit est le reconstructeur de l’espérance. Vendredi 29 mai : L’Esprit Saint nous fait prendre notre envol, il nous ouvre le merveilleux destin pour lequel nous sommes nés et nous nourrit d’une espérance vivante. Demandons-lui de venir à nous, et il s’approchera. Samedi 30 mai : Chers frères prêtres, toutes ces choses auxquelles j’ai pensé et que j’ai ressenties durant ce temps de pandémie, je veux les partager fraternellement avec vous, pour qu’elles nous aident dans le chemin de la louange et du service aux frères. La foi nous permet une imagination réaliste et créative, capable d’abandonner la logique de la répétition, de la substitution ou de la conservation ; elle nous invite à instaurer un temps toujours nouveau : le temps du Seigneur. Nous avons besoin que l’Esprit Saint nous donne des yeux nouveaux, qu’il ouvre notre esprit et notre cœur pour affronter le moment présent et le futur avec la leçon apprise : nous sommes une seule humanité. Personne ne se sauve tout seul. Personne. Dimanche 31 mai : Des grandes épreuves de l’humanité, et parmi celles-ci la #pandémie, on sort meilleurs ou pires. On n’en sort pas pareils. Et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous nous ouvrons à l’Esprit Saint afin que ce soit Lui qui change notre cœur et nous aide à en sortir meilleurs. Esprit Saint, mémoire de Dieu, ravive en nous le souvenir du don reçu. Libère-nous de la paralysie de l’égoïsme et allume en nous le désir de servir, de faire du bien. Viens, Esprit Saint : toi qui es harmonie, fais de nous des bâtisseurs d’unité ; toi qui te donnes toujours, donne-nous le courage de sortir de nous-mêmes, de nous aimer et de nous aider, pour devenir une unique famille. Amen. Regardons l’Eglise comme fait l’Esprit Saint,non pas comme fait le monde. Le monde nous voit de droite et de gauche ; l’Esprit nous voit à partir du Père et de Jésus. Le monde voit des conservateurs et des progressistes ; l’Esprit voit des enfants de Dieu. La mission est une réponse, libre et consciente, à l’appel de Dieu. Mais cet appel, nous ne pouvons le percevoir que lorsque nous vivons une relation personnelle d’amour avec Jésus vivant dans son Eglise. Je voudrais tant que, comme chrétiens, nous soyons encore plus, et plus ensemble, témoins de miséricorde pour une humanité durement éprouvée. Demandons à l’Esprit le don de l’unité car nous ne répandrons la fraternité que si, entre nous, nous vivrons ensemble comme des frères.

0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy