LES TWEETS DU PAPE - OCTOBRE 2020

Mis à jour : il y a 11 heures

Jeudi 01 octobre :

Sainte Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie de l’amour, à ne pas perdre l’occasion d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié


Vendredi 02 octobre :

Continuons à grandir dans la conscience que nous habitons tous une maison commune, en tant que membres de la même famille!


Le défi urgent de protéger notre maison commune comprend la préoccupation de rassembler toute la famille humaine dans la recherche d'un développement durable et intégral, parce que nous savons que les choses peuvent changer.


Samedi 03 octobre :

L'effort pour construire une société plus juste implique une capacité de fraternité, un esprit de communion humaine.


https://twitter.com/Pontifex_fr/status/1312426753202237441/photo/1

Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale.


Dimanche 04 octobre :

Saint François d'Assise, fidèle à l’Écriture, nous propose de reconnaître la nature comme un splendide livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté.


La parabole des vignerons homicides (Mt 21, 33-45) est un avertissement pour toutes les époques, la nôtre aussi. La vigne est celle du Seigneur, et non pas la nôtre. Et Dieu attend les fruits de sa vigne de la part de ceux qu'il a invités à y travailler.


https://twitter.com/Pontifex_fr/status/1312701498174902275/photo/1

Encyclique Fratelli Tutti


Saint François dAssise, ce Saint de l’amour fraternel, de la simplicité et de la joie, qui m’a inspiré l’écriture de l’encyclique Laudato si´, me pousse cette fois-ci à consacrer la présente nouvelle encyclique à la fraternité et à l’amitié sociale.


Protéger le monde qui nous entoure et nous contient, c’est prendre soin de nous-mêmes. Mais il nous faut constituer un ‘‘nous’’ qui habite la Maison commune.


Lundi 05 octobre :

Par ses gestes, le bon Samaritain a montré que notre existence à tous est profondément liée à celle des autres : la vie n’est pas un temps qui s’écoule, mais un temps de rencontre.


Vivre indifférents face à la douleur n’est pas une option, nous ne pouvons laisser personne ‘‘en marge de la vie’’. Cela devrait nous indigner jusqu'à nous faire perdre la sérénité, car nous aurions été perturbés par la souffrance humaine. Ceci est la dignité!


Mardi 06 octobre :

Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité.


Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères.


Mercredi 07 octobre :

Le banc d'épreuve de la prière est l'amour concret pour le prochain.


Nous, croyants, nous pensons que, sans une ouverture au Père de tous, il n’y aura pas de raisons solides et stables à l’appel à la fraternité.


Le chemin de fraternité a aussi une Mère. Marie, forte du pouvoir du Ressuscité, veut enfanter un monde nouveau où nous serons tous frères, où il y aura de la place pour chacun des exclus de nos sociétés, où resplendiront la justice et la paix.


Jeudi 08 octobre :

Croire en Dieu et l’adorer ne garantissent pas de vivre selon Sa volonté. Mais il existe des manières de vivre la foi qui favorisent l’ouverture du cœur aux frères; et celle-ci sera la garantie d’une authentique ouverture à Dieu.


Le chemin de la fraternité, aux niveaux local et universel, ne peut être parcouru que par des esprits libres et prêts pour de vraies rencontres.


https://twitter.com/i/status/1314215221028814848


Vendredi 09 octobre :

Nous, croyants, nous devons tous le reconnaître: l’amour passe en premier, ce qui ne doit jamais être mis en danger, c’est l’amour; le plus grand danger, c’est de ne pas aimer (cf. 1 Co 13, 1-13).


L’amour de l’autre pour lui-même nous amène à rechercher le meilleur pour sa vie. Ce n’est qu’en cultivant ce genre de relations que nous rendrons possibles une amitié sociale inclusive et une fraternité ouverte à tous.


Samedi 10 octobre :

Tous les chrétiens et les hommes de bonne volonté sont appelés à lutter pour l’abolition de la peine de mort et sous toutes ses formes, mais aussi afin d’améliorer les conditions carcérales, dans le respect de la dignité humaine des personnes privées de liberté.


Tout être humain a le droit de vivre dans la dignité et de se développer pleinement, même s’il est né ou a grandi avec des limites. Car cela ne porte pas atteinte à son immense dignité qui ne repose pas sur les circonstances mais sur la valeur de son être.


Dimanche 11 octobre :

Nous atteignons la plénitude quand nous brisons les murs, pour que notre cœur se remplisse de visages et de noms.


Au-delà de toute apparence, chaque être est infiniment sacré et mérite notre affection et notre dévouement. C’est pourquoi, si je réussis à aider une seule personne à vivre mieux, cela justifie déjà le don de ma vie.


Il ne suffit pas d'accepter l'invitation à suivre le Seigneur, il faut être ouvert à un chemin de conversion qui change le cœur. L'habit de miséricorde, que Dieu nous offre sans cesse, est un don gratuit de son amour, c'est une grâce.


Lundi 12 octobre :

Le témoignage du bienheureux Carlo Acutis indique aux jeunes d'aujourd'hui que le vrai bonheur se trouve en mettant Dieu à la première place et en Le servant dans les frères, spécialement les derniers.


Mardi 13 octobre :

La tendresse c’est l’amour qui se fait proche et se concrétise. C’est un mouvement qui part du cœur et arrive aux yeux, aux oreilles, aux mains. La tendresse est le chemin à suivre par les femmes et les hommes les plus forts et les plus courageux.


Mercredi 14 octobre :

Dans la prière, mettons nos préoccupations et nos demandes entre les mains de Dieu, et soyons confiants en son écoute, parce qu'Il connait ce dont nous avons besoin, et Il nous donnera ce qui est bon pour nous.


Jeudi 15 octobre :

Souvenons-nous aujourd'hui de Sainte Thérèse de Jésus, maîtresse de prière. Elle nous enseigne que la prière est expression d'amitié avec Celui qui nous aime toujours. Avec Dieu, rien ne peut nous troubler ou nous effrayer, car "Dieu seul suffit".


Le temps est venu de conclure un pacte éducatif mondial pour et avec les jeunes générations, qui engage familles, communautés, écoles et universités, institutions, religions, gouvernants, l’humanité entière, dans la formation de personnes matures.


Dans l’éducation habite la graine de l’espérance: une espérance de paix et de justice. Une espérance de beauté, de bonté; une espérance d’harmonie sociale.


Vendredi 16 octobre :

Une décision courageuse? Destiner l'argent utilisé pour les armes à un "Fonds mondial" pour lutter contre la faim. Cela éviterait de nombreuses guerres, et l'émigration de tant de nos frères et sœurs des pays les plus pauvres.


Samedi 17 octobre :

Il faut développer cette conscience qu’aujourd’hui ou bien nous nous sauvons tous ou bien personne ne se sauve. La pauvreté, la décadence, les souffrances, sont un terreau silencieux pour les problèmes qui finiront par affecter toute la planète.


Dimanche 18 octobre :

Aujourd'hui et demain, un million d'enfants prient le chapelet dans le monde entier. Récitons le #chapelet avec confiance tous les jours: c'est une arme qui nous protège du mal et de la tentation.


La mission, "l'Église en sortie", ne constituent pas un programme à réaliser. C'est le Christ qui fait sortir l'Église d'elle-même. Dans la mission d'annoncer l'Évangile, vous vous mettez en mouvement parce que l'Esprit Saint vous pousse et vous porte Journée Missionnaire Mondiale


L'appartenance au Christ, et le style de vie qui en découle, n'isolent pas le croyant du monde, mais font de lui le protagoniste d'un service d'amour pour le bien commun.


Lundi 19 octobre :

Je vous invite à nouveau à prendre le #chapelet dans vos mains et à lever les yeux vers la Madone, signe de consolation et d'espérance certaine, comme le font un million d'enfants dans le monde entier aujourd'hui, qui prient pour l'unité et la paix.


Mardi 20 octobre :

https://youtu.be/KlCcbsQxoHw


La présente rencontre pousse les leaders religieux et tous les croyants à prier avec insistance pour la paix, à ne jamais se résigner à la guerre, à agir avec la douce force de la foi pour mettre fin aux conflits.


L’"évangile" du sauve-toi toi-même n’est pas l’Evangile du salut. C’est l’évangile apocryphe le plus faux, qui met les croix sur les autres. Le vrai Evangile, par contre, se charge des croix des autres.


«Cela suffit!» (Lc 22, 38), dit Jésus quand les disciples lui montrent deux épées, avant la Passion. Ce “ça suffit!” de Jésus dépasse les siècles et parvient avec force jusqu’à nous aujourd’hui: ça suffit avec les épées, les armes, la violence, la guerre!


A tous les croyants, aux femmes et aux hommes de bonne volonté, nous disons : avec créativité, faisons-nous artisans de paix, construisons l’amitié sociale, faisons nôtre la culture du dialogue.


Mercredi 21 octobre :

La prière est le centre de la vie. S'il y a la prière, notre frère, notre sœur deviennent eux aussi importants. Qui adore Dieu aime ses enfants. Qui respecte Dieu, respecte les êtres humains.


Jeudi 22 octobre :

"Souvent, aujourd'hui, l'homme ne sait pas ce qui l'habite intérieurement, dans le profond de son âme, de son cœur... Permettez donc au Christ de parler à l'homme. Lui seul a les paroles de vie, de vie éternelle".


Saint Jean Pau lII, passionné par la vie et fasciné par le mystère de Dieu, du monde et de l'homme, a été un don extraordinaire du Seigneur à l'Église. Rappelons-nous sa foi: qu'elle nous soit un exemple pour vivre notre témoignage aujourd'hui.


Vendredi 23 octobre :

Celui qui ne vit pas la gratuité fraternelle fait de son existence un commerce anxieux; il est toujours en train de mesurer ce qu’il donne et ce qu’il reçoit en échange. Dieu donne gratuitement au point de faire «lever son soleil sur les méchants et sur les bons».


Samedi 24 octobre :

Si l’on veut un vrai développement humain intégral pour tous, on doit poursuivre l’effort pour éviter la guerre entre les nations et les peuples. La Charte des Nations Unies, appliquée en toute sincérité, est un point de référence de justice et une voie de paix.


Dimanche 25 octobre :

L’amour qui ne s’exprime pas dans l’amour du prochain n’est pas le véritable amour de Dieu. De même, l’amour du prochain qui ne provient pas d’une relation avec Dieu n’est pas le vrai amour.


Prions le Seigneur pour le Nigéria, afin que l'on évite, toujours, toute forme de violence, dans la recherche constante de l'harmonie sociale, à travers la promotion de la justice et du bien commun.


Lundi 26 octobre :

La bienveillance est une libération de la cruauté qui caractérise parfois les relations humaines, de l’anxiété qui nous empêche de penser aux autres, de l’empressement distrait qui ignore que les autres aussi ont le droit d’être heureux.


Mardi 27 octobre :








0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy