Mot du père Franz - du 09 au 24 janvier 2021

Mis à jour : févr. 1

Pourquoi donc Jésus a-t-il voulu être baptisé par Jean ? C’est comme si, moi, pauvre pèlerin, j’allais voir le Pape et que c’est lui qui me demande de le conseiller et finalement de le bénir ! Connaissant notre brave François, et en harmonie avec ce qu’il a fait le jour de son élection (où il a demandé au peuple de Dieu de le bénir), ça ne le gênerai pas/ Mais justement, si cette image de son élection est restée dans les mémoires, c’est qu’elle détonne ! Pour beaucoup, ce n’était pas dans la logique des choses.

En fait, nous avons beau faire, nous n’arrivons jamais à vraiment comprendre qui est Jésus, vrai Dieu (qui n’a donc nullement besoin du baptême dans l’eau) et vrai Homme de Galilée (qui ne néglige pas les humbles pratiques de la piété de son temps). Et si Jean-Baptiste a préparé le chemin, le moment est venu pour lui de s’effacer et de passer le relais à celui qu’il annonce : le Messie qui allait baptiser dans l’Esprit, et pas seulement dans l’eau, c’est-à-dire un don humainement impossible à communiquer !

Jésus, fils de Marie et Fils de Dieu : il est un vrai Fils ! Et tous les enfants ont besoin de s’entendre souvent dire par leurs parents, malgré les relations familiales parfois difficiles : « tu es mon fils bien-aimé, en toi je trouve ma joie ». Mais l’histoire ne s’arrête pas au jour du baptême, bien au contraire : c’est le début d’un chemin qui va conduire à l’évènement central de l’histoire de l’Humanité : la Passion-Mort-Résurrection du Seigneur. Evènement qui nous a rétablis dans notre dignité de fils et fille de Dieu. Depuis ce matin de Pâques, chaque baptisé reçoivent cette déclaration d’amour de Dieu Notre Père : « tu es personnellement mon fils (ma fille) bien-aimé(e), en toi je trouve toute ma joie ». En ces temps difficiles, combien cela réchauffe les cœurs de réentendre cette vérité !

Quand on y repense, le temps du Seigneur sur Terre est lié au chiffre « trois », mais comme un entonnoir où tout converge vers un centre : la Résurrection. Trente ans de vie cachée ; trois ans de vie publique et trois jours de Passion pour ressusciter. Trois, comme la Trinité ! Nous sommes la joie de la Trinité, joie et amour qui se révèlent dans l’humilité. C’est donc dans l’humilité que nous sommes appelés à témoigner de l’amour et de la joie de Dieu ! Au moins la Covid nous aura appris à rester humble : pour une fois qu’on peut trouver un aspect positif de cette pandémie, accueillons cette leçon de vie et vivons-en en vérité tout au long de cette nouvelle année, dont je vous souhaite à chacun le meilleur ! Belle et sainte année, mes amis !

+Franz

2 vues0 commentaire

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy