top of page

Mot du père Franz - Du 22 juillet au 06 août 2023

Quand j’allais encore chez le coiffeur, du temps où mes cheveux étaient un peu moins long, j’ai assisté à une scène bien particulière ! J’étais assis en attendant mon tour quand une personne est entrée dans le salon de coiffure. Il voulait se faire couper les cheveux et tailler sa barbe, comme il le faisait faire régulièrement. Quoi de plus normal que cela, dans un salon de coiffure !

Dans cette scène de la vie de tous les jours, vous savez comment cela se passe : le temps de la coupe de cheveux, on papote de tout et de rien, le coiffeur et le client. Je ne sais pas comment ils en sont venus à ce sujet, mais ils ont abordé le sujet de Dieu. A ce moment, le coiffeur dit : « écoute, je ne crois pas que Dieu existe ! », d’un ton affirmatif et définitif.

Le client lui demanda des explications et le coiffeur répondit avec les arguments classiques que nous pouvons entendre et qui nous semblent difficile à traverser pour témoigner de notre foi. Il lui dit un truc comme cela : « tu n’as qu’à sortir dans la rue pour comprendre que Dieu n’existe pas. Car, si Dieu existait, y aurait-il tant de gens malades ? Des enfants atteints d’un cancer ? Des jeunes abandonnés ? Si Dieu existait, il n’y aurait pas autant de guerre, de famine, de tremblements de terre, de catastrophes… tant de souffrances. Je ne peux pas croire en un Dieu qui permettrait toutes ces choses ».

Et la conversation s’arrêta là, dans un grand silence. Quoi répondre sans tomber dans les conversations où chacun campe sur ses positions, où plus personne n’écoute l’autre. Alors, le coiffeur finit sa coupe.

Au moment de régler la prestation, alors que je me préparais à prendre mon tour, voilà que je j’apperçois un homme dans la rue, avec des très longs cheveux détachés et une barbe (il semblait qu’il avait été longtemps sans s’être occupé de lui-même car il avait l’air vraiment très négligé).

Quand le coiffeur me dit : « c’est à votre tour », je lui dis : « je ne peux pas me faire couper les cheveux, car je ne crois pas aux coiffeurs.

Les coiffeurs n’existent pas ! ». Estomaqué, le coiffeur me répond : « mais… ne suis-je pas ici et ne suis-je pas un coiffeur moi-même ? ».

Et là, j’ai décidé d’aller jusqu’au bout de la discussion (vous me connaissez !). Je lui répondis d’une voix ferme –la même que la sienne quand il avait affirmé que Dieu n’existe pas, tout en lui désignant cet homme qui était dehors : « Et bien non ! Les coiffeurs n’existent pas, parce que s’ils existaient, il n’y aurait pas de gens avec de si longs cheveux et la barbe longue comme cette homme que vous voyez dehors ! ».

Il me répond : « ah mais si, les coiffeurs existent ! La preuve, j’en suis un ! Ce qui arrive, c’est que parfois les gens ne viennent pas à moi pour se faire couper les cheveux et tailler la barbe… ».

La conclusion était toute trouvée ! Je lui dis alors : « Exactement, vous avez complètement raison ! Vous l’avez dit : Dieu existe, mais ce qui existe, c’est que les gens ne vont pas vers Lui et, c’est pourquoi, il y a tant de souffrances dans le monde que nous aurions pu éviter ! ».

Bouche-bée, avec les félicitations du client qui m’avait précédé… j’ai eu droit à une coupe gratuite !

 

+Franz

 





7 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page