Saint PATAPIOS

Mis à jour : 8 déc. 2020

Saint Patapios

solitaire en Egypte (VIe siècle) (fl. 4ème siècle après J.-C.) est le saint patron de dropsy.

La mémoire de Saint Patapios est célébrée le 8 décembre (célébration principale) ainsi que le mardi 2 jours après le dimanche de Pâques (en mémoire du jour où sa relique a été découverte). Sa relique est conservée au monastère féminin de Saint Patapios à Loutraki, une ville thermale près d’Athènes ,Grèce .




Biographie

Patapios est né au IVe siècle après J.-C. à Thèbes, en Égypte,de parents chrétiens fortunés. Patapios, à un jeune âge, a vécu la vie d’un ermite dans le désert. Beaucoup lui ont rendu visite pour suivre ses conseils et écouter sa prédication. Plus tard dans sa vie, Patapios a quitté Thèbes et le désert pour Constantinople. C’est là qu’il rencontra deux autres ascètes, Varas et Ravoulas, qui devinrent tous deux saints. Saint Ravoulas était ermite à la porte de Romanos. Saint Varas construisit le monastère de saint Jean-Baptiste à Petrion.

Patapios a vécu dans la région de Blachernae au Xero Oros (montagne sèche) et il a établi un monastère,le monastère des Egyptiens, où il est finalement mort.


Vénération de sa relique

La relique de Patapios après la destruction du monastère des Égyptiens en 536 après J.-C. fut transférée par Saint Varas au monastère saint Jean de Pétrion, qui pendant les derniers siècles de l’Empire byzantin était sous la protection de la famille royale de Constantinople, les Palaiologoi, et en particulier l’Augusta Helena Dragaš, la mère du dernier empereur byzantin, Constantin XI Palaiologos, qui est devenu une religieuse et un saint sous le nom monastique de saint Hypomone (« patience »).


Après la conquête de Constantinople par l’Empire ottoman en 1453, un parent des empereurs Palailogos et neveu de l’Augusta Helena, Aggelis Notaras, afin de protéger la relique de Saint Patapios des Ottomans, le transféra au mont Gérania dans le sud de la Grèce,près de la ville de Thermai (Loutraki). Là, il le cacha dans une grotte et un ermitage fut établi, mais quelques siècles plus tard, il fut abandonné. Il faut mentionner que la grotte où la relique de Saint Patapios a été transférée avait effectivement fonctionné comme un ermitage depuis le 11ème siècle après J.-C. Il est situé à une hauteur de 650 mètres (2132 pieds).


La découverte de la grotte et la fondation du monastère

Monastère de Saint Patapios, Loutraki, Grèce, septembre 2006

La grotte avec la relique du saint a été découverte en 1904 par les citoyens de Loutraki. Dans la grotte, ils ont également trouvé le crâne Helena Dragaš, connu sous le nom de Saint Hypomone. Cependant, certains visiteurs de la grotte ont pris des morceaux des reliques de saint Patapios comme une amulette, comme le mentionne Sœur Patapia. Puis, un prêtre de Loutraki, le père Constantinos Susannis, prit la relique de Patapios et la garda à la maison avec la permission de l’église pour la tenir à l’écart des vandales. À l’origine, ils ont trouvé dans la grotte une croix en bois déîmée, une membrane et des pièces de monnaie qui ont été livrées aux autorités. Plus tard en 1952, le Père Nektarios (dans le monde Kyriakos) Marmarinos, un prêtre des Synoikismos (qui signifie établissement) de Corinthe (et plus tard chancelier dans le diocèse de Corinthe), qui était originaire d’Egine (et était étudiant de Saint Jérôme), fondée au monastère et la relique retourné à la grotte où il a été trouvé. La fondation officielle du monastère a eu lieu le 1er août 1952, par le métropolite de Korinth Prokopios Tzavaras.


La première abbesse du monastère en 1952, était sœur Synglitiki. Sœur Patapia a aidé à l’établissement et à la construction du monastère. Elle a été mère supérieure de 1963 à 1970, quand elle a démissionné en raison de problèmes de santé. La prochaine et actuelle mère supérieure est sœur Isidora.


Le Père Nektarios, fondateur du monastère, est toujours en visite au monastère. Il a une riche œuvre chrétienne et a établi d’autres monastères comme le monastère masculin Les 3 Hiérarchies (près du village Perachora) et un camp d’été pour les enfants (appelé Bethléem). Il a également créé une maison de retraite pour femmes à Loutraki (où les religieuses servent les femmes âgées). Aujourd’hui, Frère Nektarios a pris sa retraite. Il a reçu de nombreux prix de l’Église de Corinthe qui était chancelier. Même aujourd’hui, bien que dans la vieillesse, tous les dimanches dans la colonie de Corinthe en fait même des conférences sur le contenu chrétien et l’école du dimanche.


Voyage au monastère de Saint-Patapios

Le monastère comprend les auberges, des cellules pour les 40 religieuses, une église dédiée à la Vierge Marie, le cimetière (avec la chapelle sainte Marie d’Egypte) et le katholikon de la Sainte Trinité. Enfin, il y a une salle d’exposition pour les visiteurs. La grotte de Saint-Patapios se trouve à côté de l’église. Là, ils gardent la relique sainte du saint, couverte d’une robe (qui change chaque année dans la journée si la célébration des saints). Dans la grotte il ya des icônes byzantines (y compris Saint Patapios et Saint-Patience) par un artiste inconnu, qui ont été peints probablement au 15ème siècle. Beaucoup de visiteurs prennent comme une seule amulette de la grotte un peu de coton imbibé d’huile bénigne (de l’huile suspendue - lampe brûlant dans la grotte du Saint) et aussi prendre l’eau bénit e d’une source adjacente à la grotte. Le crâne de Saint Hypomone, connu sous le nom d’Helena Dragaš,est également conservé au couvent de Saint Patapios.


Dans le monastère de Saint-Patapios vivent 40 religieuses. Il est situé en Grèce, montagne Gerania à une altitude de 650 mètres (2132 pieds) et est proche de Loutraki (station connue située à 1 heure de la capitale Athènes). Le monastère surplombe la mer et Loutraki. En entrant dans le monastère de Saint Patapios nous rencontrons l’église Vierge Marie. L’église a été sanctifiée le 1er août 1968, par l’évêque métropolitain de Korinth Panteleimon. À l’intérieur de l’église, nous voyons une icône au centre avec le saint qui célèbre ce jour-là. Sur la droite, nous voyons l’image de saint Patapios qui est à travers l’icône de la Vierge Marie sur le mur, qui est plein d’offrandes (de miracles). Vous pouvez également voir l’image de Saint Hipomoni à gauche qui est à travers la grande image de Saint Patapios sur le mur qui est avec Saint Hypomone, connu sous le nom Helena Dragaš, et Saint Nikon le Nouveau. Adjucent l’église de la Vierge Marie, est l’église d’Agioi (Saints) Anargyroi.


Miracles

Saint Patapios est bien connu pour les miracles qu’il a fait dans le passé et le fait encore aujourd’hui, qui sont enregistrés avec tous les détails dans les archives historiques du monastère qui possède une grande bibliothèque.


Célébration du saint

La mémoire de Patapios est célébrée le 8 décembre; et aussi mardi après Pâques (en souvenir du jour de la découverte de la relique). Le crâne saint de Saint Hypomone, connu sous le nom Helena Dragaš, est également conservé dans le monastère de Saint Patapios.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout