Saint PEREGRIN LAZIOSI

Saint Pérégrin Laziosi

religieux (✝ 1345)


Pérégrin Laziosi est né dans la ville de Forli, en Italie, en 1265. Sa mère, Flore d’Aspin, dans sa Foi profonde trouve la raison du prénom qu’elle lui donne : Pérégrin (Pellegrino) qui veut dire pèlerin. « Nous sommes tous des pèlerins sur cette Terre. La patrie, c’est le Ciel, » dit-elle. Fils unique et très aimé de ses parents, Pérégrin reçoit une éducation Chr

étienne de son père Béranger Laziosi qui ne manque pas de lui donner, à l’occasion, des sages conseils et surtout le bon exemple.

Malgré l’éducation Chrétienne qu’il reçoit depuis des années, Pérégrin, jeune garçon, se joint à un groupe rebelle contre le Pape Martin IV. Pérégrin ne veut pas que Forli appartienne aux États-Pontificaux... Le Pape jette un interdit sur la cité : les cloches ne sonneront plus et on ne pourra pas offrir le Saint-Sacrifice de la Messe.

À la demande du Pape, le Père Philippe Bénizi se rend dans la ville rebelle pour prêcher la Paix et demande aux citoyens de revenir au calme et au travail. À ce moment, Pérégrin se jette sur le bon père Servite de Marie et lui donne une gifle en plein visage. Le Père Philippe quitte Forli, tout en priant pour la conversion de son assaillant. Repentant, Pérégrin vient le rejoindre, il se jette à genoux et demande au Père Philippe de lui pardonner le sacrilège ! Comme un bon père, Philippe pardonne et lui recommande d’entrer dans sa Communauté.

À l’âge de 18 ans, c’est la Sainte Vierge qui invite Pérégrin à se joindre aux Servites de Marie à Sienne. Là, il est accueilli par des Frères qui aiment prier.

Plus tard, après son Ordination à la Prêtrise, il est nommé Prieur et fonde un couvent dans sa ville natale de Forli. Il se donne comme mission de visiter les malades, d’aider les pauvres tout en étant un Religieux de Prière. Un jour, de son vivant, on lui attribue la multiplication de pain et du vin pour les pauvres.

À l’âge de 60 ans, il est atteint d’une maladie incurable à une jambe. La veille de l’amputation, il descend à la salle du chapitre et va prier devant une fresque de Jésus Crucifié. Sa grande fatigue l’endort... dans un songe, Jésus se détache de la Croix, se penche sur lui et guérit sa jambe malade. Il se réveille en sursaut et constate que la douleur est disparue. Frère Pérégrin est guéri et profite de la nuit pour rendre grâce à Dieu.

Après sa guérison, il continue son Ministère durant vingt ans. À l’âge de 80 ans, il meurt à la suite d’une forte fièvre. Il est béatifié par le Pape Paul V et le Pape Benoît XIII le Canonise en le déclarant patron des malades qui souffrent de maladies incurables, de maux de jambe, de gangrène. Il est prié par les personnes qui souffrent de cancer. Saint Pérégrin, priez pour nous ! (Aujourd’hui encore les pèlerins vénèrent son corps conservé dans la Basilique Saint-Pérégrin de Forli.)

2 vues

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy