Bienheureux LADISLAS MIEGON

Bienheureux Ladislas Miegon

prêtre polonais et martyr à Dachau (✝ 1942)


Ladislas (Wladyslaw en polonais) Miegon naquit à Sandomir ( Sandomierz ) le 30 septembre 1892 au sein d' une famille aisée, profondément religieuse et patriote. A dix ans, après avoir été éduqué à la maison par des précepteurs, il entra au lycée de Sandomir, et à seize ans au séminaire. Il fut ordonné en 1915 pendant la Première guerre mondiale et exerça son ministère dans diverses paroisses de la ville. 

Sandomir était alors possession russe, après avoir fait partie de l' empire autrichien jusqu' au début du XIXème siècle, et elle fut à nouveau occupée alors par l' armée autrichienne. Il apporta donc son soutien spirituel aux soldats de l' armée autrichienne, et en particulier aux Polonais.

Lorsque la Pologne recouvrit son indépendance en 1918, il demanda à l' automne de cette année de devenir chapelain militaire. Il en obtint la permission au début de l' année 1919, et devint aumônier d' une unité de marine qui se battait contre les Bolchéviques à Modlin. Il organisa ensuite pendant une année des cours de langue et civilisation polonaises, d' histoire et de mathématiques aux marins à la base de Puck, l' ancienne Putzig en Poméranie.

L' année 1920 fut particulièrement cruelle sur le front polono-bolchévique, et il porta secours aux blessés et aux mourants. Il fut lui-même blessé, et ensuite décoré en 1920 par le Maréchal Pilsudski.

A partir de 1924, la Flotte fut basée à Gdynia sur la Mer Baltique, l' ancienne Gdingen prussienne, et il reprit ses cours, ainsi que l' organisation de pièces de théâtre amateur. La base se situait dans le corridor polonais qui coupait la Prusse en deux, et était devenue polonaise en 1920. La marine polonaise, aidée d' un consortium franco-polonais, fit construire un port moderne pour faire face à Dantzig, ville allemande ( aujourd' hui Gdansk ).

Il avait toujours le désir d' inculquer force spirituelle et amour de la patrie à ses marins. Il partit en 1930 pour Lublin étudier le Droit canonique. Il revint en 1934. ll fit construire une chapelle militaire pour la Flotte à Oksywie, dans les environs de Gdynia, qui fut consacrée en 1939, et il reçut le grade de commandant.

Lorsque les Allemands envahirent la région à l' automne 1939, il fut capturé et emmené sur le tristement célèbre paquebot Wilhelm Gustloff à Flensbourg dans le Schleswig-Holstein. Il fut ensuite enfermé à Buchenwald, puis à Dachau.

Il mourut du typhus à Dachau le 15 septembre 1942, fête de ND des Douleurs, et son corps fut jeté au four crématoire.

Il fut béatifié par Jean-Paul II le 13 juin 1999 à Varsovie.

0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy