LE GOSPEL

LE GOSPEL

Le Gospel est un genre de musique chrétienne avec des dominantes vocales qui varient selon la culture. Il est apparu vers 1870 et s’est développé en même temps que le Blues primitif au sein de la communauté afro-américaine chrétienne évangélique, suivant les « Negro Spirituals ». Rapidement, la communauté blanche s’est saisie de ce style mais il a pris son essor à la suite du renouveau religieux urbain, mené par l’évangélique Dwight Moody.

Le mot « Gospel » vient du vieil anglais « godspell » qui signifie « Evangile ». Les Gospels hymns sont une première étape vers les Gospel songs de 1930, qui sont des hymnes devenus traditionnels. Depuis sa création en 1870, les instruments sont de plus en plus présents aux offices religieux : orgue, harmonium, instruments à vent, claquements des mains et mouvements de corps.

Au début du 20ème S, une véritable effervescence artistique se développe grâce à la communauté noire. Mais ce n’est que la genèse du véritable gospel. En effet, le gospel devient une révolte musicale –un peu comme le Blues en son temps- contre une Amérique raciste. C’est une des expressions de la souffrance des Noirs récemment émancipés mais encore sous l’autorité blanche, particulièrement dans les Etats du Sud des Etats-Unis. Ce mouvement va rapidement s’étendre vers les grandes villes du Nord comme Chicago, Détroit et New-York.

A la différence des Negro Spirituals, qui font essentiellement référence aux personnages de l’Ancien Testament, le Gospel va le plus souvent faire référence à Jésus Christ, aux Apôtres, aux Evangiles.

Si le Gospel a des formes très variées, la forme la plus populaire est le quartet vocal : deux ténors, un baryton et une basse. Cette polyphonie à quatre parties s’est inspirée des « barbershop singers », qui se réunissaient dans l’échoppe des coiffeurs. L’harmonisation des quartet a la particularité de faire intervenir une voix au-dessus de la mélodie. Ils sont bien plus spontanés, usant d’improvisation afin de quitter la rigueur des chœurs universitaires qui leur faisaient concurrence.

Les femmes vont rapidement prendre une grande place, ce qui est révolutionnaire dans la société de l’époque, grâce à Thomas Dorsey, mais ce n’est réellement qu’en 1945 que les femmes pourront se faire connaître dans un registre musical assez machiste. En parallèle, de plus en plus de paroisses catholiques vont développer des liturgies adaptées à la saveur gospel (Limogne entre donc dans une histoire de plus de 80 ans !), et on peut dire que le Rock and Roll serait partiellement issu du Gospel, avec le Blues et la musique country.

Né en terrain nord-américain, dans un contexte anglophone marqué par la lutte contre l’esclavage, le Gospel s’est ensuite diversifié. C’est ainsi qu’on a vu naître dans les années 60-70, un Gospel francophone, porté par le Protestantisme des Caraïbes, de l’Afrique de l’Ouest, du Quebec, de l’Europe de l’Ouest.

Popularisé mondialement par des très grands artistes tels que Ray Charles, Sam Cooke, le Golden Gate Quartet ou Aretha Franklin, le film Sister Act est devenu le porte-parole de ce genre dans l’imaginaire collectif, avec des morceaux commeHail Holy Queen,I Will Follow himouOh Happy Days.

2 vues

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy