PREMIERE SEMAINE : DU 14 AU 25 FEVRIER : RECHERCHER LA LUMIERE DIVINE

Si Dieu était une boule à facette, comme on peut en trouver dans les lieux de fêtes, il reflèterait sûrement la lumière de diverses manières et dans tous les sens. Reste à chacun de nous de trouver un de ses rayons, de le capter et d’en garder la clarté. Essayons d’en prendre conscience, à travers des petites méditations sous forme de témoignages.

Retrouvons le secret de l’éternelle jeunesse.

Jn 8.12 : « De nouveau, Jésus leur parla : « moi je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie ».

La vieillesse est un temps privilégié pour se rapprocher de Dieu et pour témoigner de sa foi auprès des plus jeunes, nous affirme le pape François !

Gantée, coiffée de blanc, Hélène presse le pas au rythme de sa canne. Un œil vif sur sa montre : « Mon Dieu, il est presque 17h ! ». Et la dame ne fait ni une ni deux : elle oublie ses rhumatismes et se précipite vers l’église : « vingt ans que je suis ponctuelle au chapelet », murmure-t-elle, « ce n’est pas à 87 ans que je vais me relâcher ! ». Car Hélène ne plaisante pas avec ses « rendez-vous quotidiens », comme elle aime les appeler. Jésus, Dieu le Père, la Vierge et Saint Joseph, chacun est prié, en temps voulu, de se présenter à la porte de son cœur ! Exception faite pour le Saint Esprit ! Il est accueilli à toute heure. « C’est le Bon Dieu Lui-même qui m’a prescrit cette ordonnance », s’amuse-t-elle. « Etre toute proche de Lui, de son Esprit qui fait renaître, c’est le secret de la jeunesse éternelle ! ». Mais pas besoin d’aller à l’église pour prier le chapelet : au fond de son lit, au volant de son véhicule quand on attend dans le fauteuil l’arrivée du personnel soignant entre les repas… tout peut être occasion d’utiliser ces moments perdus pour confier à la Miséricorde du Seigneur, notre vie et tous ceux et celles que nous aimons.

De retour dans son deux-pièces à l’odeur de violette, Hélène troque son chapelet –qui ne reste pas bien loin- pour sa télécommande. Les images défilent et sa déception éclate : « aujourd’hui, les séniors doivent être lisses et actifs. Nous, les vieux ridés, on ne passe pas la censure… ». C’est le paradoxe d’une société qui conçoit l’allongement de l’espérance de vie comme une victoire mais qui, souvent, aborde la vieillesse par le prisme de son coût… Dépenses, souffrances, dépendances, déchéance… Alors oui, Hélène se recroqueville au fil de ses années de maladie et de solitude, ses yeux s’éteignent, ses oreilles ne sont plus totalement au rendez-vous, parfois son esprit et sa mémoire s’égarent mais… pour elle, vieillir est une chance et a du sens !

Document du Conseil Pontifical pour les laïcs. Si la beauté de cet âge n’est pas redécouverte, en vain peinent les médecins pour allonger et faciliter la vie des aînés… quand ils ne l’abrègent pas. « Il serait temps qu’on nous replace dans le dessein de l’amour de Dieu », s’impatiente Hélène.

La vérité sur la personne âgée est à puiser dans la Parole de Dieu. La Bible appelle à respecter la personne du vieillard, un appel qui a valeur de loi : « Lève-toi devant les cheveux blancs et sois plein de respect pour un vieillard » (Ex 20.12). Et même le commandement : « Honore ton père et ta mère » (Ex 20.12). Dans le Décalogue, c’est le verbe KaBeD en hébreu qui est employé : il signifie « donner du poids, de la consistance » aux parents, et plus largement aux anciens. Ca serait à méditer !

Plus incisif est le Livre du Siracide : « Mon fils, viens en aide à ton père dans sa vieillesse (…) même si son esprit faiblit, sois indulgent » (Si 3, 1-16). Pourquoi la Bible entoure-t-elle les cheveux blancs d’une si grande vénération ? « Parce qu’à tout âge, le Seigneur appelle. Ce qui compte pour Lui, c’est la jeunesse de cœur, cette disponibilité à dire oui à Sa volonté. Or, les Anciens, par leur sagesse et leur expérience, sont particulièrement préparés à être dociles à l’Esprit Saint et ont beaucoup à nous apprendre », affirme le père Rondet, du haut de ses 70 années de vie religieuse dans la Compagnie de Jésus.

0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy