Sainte THECLE


Sainte Thècle

Selon les Actes de Paul et Thècle, Thècle est une jeune vierge, disciple de saint Paul ; l’apôtre, qui était de passage dans la ville, enseignait la foi chrétienne dans une maison voisine. Thècle, cachée derrière une fenêtre, écoutait ses paroles. Après trois jours, elle fut convaincue par le discours de Paul sur la virginité et désira elle aussi devenir chrétienne. Elle provoque la colère de sa mère et de son fiancé qui la dénoncent au gouverneur. Paul est chassé de la ville et Thècle condamnée au bûcher. Elle est sauvée par un orage providentiel. Elle rejoint Paul et survit tout aussi miraculeusement à d’autres aventures. Installée près de Séleucie Trachée, elle se serait construit un ermitage dans une grotte où elle aurait passé ses derniers jours, âgée de 80 ou même 90 ans. Elle y serait également enterrée.

La Vie et miracles de sainte Thècle, rédigée peu après 444 par un prêtre du sanctuaire de Meriamlık, contient une longue liste de ses miracles posthumes et donne aussi de précieuses indications sur la diffusion du culte de Thècle au Proche-Orient.

Les Actes de Paul et Thècle qui furent largement diffusés en Orient sont à l’origine de la vénération dont elle est l’objet. Elle fut considérée comme la première femme martyre et l’Église orthodoxe la vénère comme égale aux apôtres. Son culte se répandit dès le IVe siècle en Occident.

Selon le martyrologe, sa fête est célébrée le 24 septembre par l’Église orthodoxe3. L’Église catholique, qui la fêtait le 7 octobre, a supprimé son culte en 19694. En effet, ses Actes sont très tôt rejetés par les Pères de l’Église, qui ne peuvent accepter qu’une femme donne le baptême et à plus forte raison qu’elle se donne le baptême à elle-même.

On l’invoque pour les paralysés et les enfants qui marchent tardivement.

Il existe un monastère Sainte-Thècle à Maaloula, en Syrie, où on vénère son tombeau qui serait la grotte-ermitage où elle acheva sa vie terrestre à l’âge de 80 ou 90 ans.

Sainte Thècle est représentée dans la fameuse grotte, ou cave, de saint Paul à Éphèse. Ces fresques datent environ des IVe - VIe siècles, ce qui montre bien l’ancienneté de la légende, qui pourrait donc avoir un fondement historique.

Une légende raconte que Thècle aurait traversé les mers pour fuir les persécutions. Arrivée en Gaule, elle aurait franchi les Cévennes pour s’installer dans ces montagnes. Elle serait morte à Saint-Bonnet-de-Chirac, en Gévaudan et enterrée près de la fontaine qui porte son nom5.

Cette légende expliquerait pourquoi Thècle d’Iconium est si présente dans les vénérations du sud du Massif central. On retrouve en effet sa présence en Lozère (crypte Sainte-Thècle à Mende, fontaine à Saint-Bonnet-de-Chirac, patronne de Rocles, ...) et en Auvergne (elle est vénérée à Chamalières, près de Clermont-Ferrand, où ses reliques furent conduites au VIIe siècle6).

En Suisse, une chapelle romane lui est dédiée à Donatyre.

Sainte Thècle est également la patronne de Tarragone en Espagne. La cathédrale lui est dédiée. À Sitges, une rue porte son nom. Enfin, elle est la patronne d’une chapelle à Ploubezre, en Bretagne.

Elle est aussi la patronne d’autres localités :

Santa Tecla (Nuevo San Salvador), El Salvador Llandegla, Pays de Galles, Royaume-Uni Sainte-Thècle, province de Québec, Canada Santa Tecla (Acireale), hameau italien Santa Tecla de Basto, quartier (freguesia) de Celorico de Basto, Portugal Le hameau de Sainte-Thècle dans la commune de Peillon, Alpes-Maritimes, France Le hameau de Sainte-Thècle dans la commune de Montesquieu (Tarn-et-Garonne), Tarn-et-Garonne, France La Chapelle-Thècle, Saône-et-Loire, France

0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy