Mot du père Franz - Du 25 juin au 10 juillet 2022

En ce début d’été, un petit texte tout en humour (mais un peu vrai, tout de même !) :

Au début de l’année 2022, Dieu rend visite à Noé et lui dit : « une fois encore, la Terre est devenue invivable. Construis une Arche et rassemble un couple de chaque être vivant, ainsi que quelques bons Humains. Dans six mois, j’envoie la pluie durant 40 jours et 40 nuits, et je détruis tout ce monde ! ».

Six mois plus tard, en ce début du mois de juillet, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu’une ébauche de construction navale. Etonné, il lui demande : « Mais, Noé, tu n’as pratiquement rien fait… Demain, il commence à pleuvoir ! ».

« Pardonnez-moi, Seigneur, j’ai fait tout mon possible mais les temps ont changé : J’ai essayé de bâtir l’arche, mais il faut un permis de construire et l’inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d’alarme anti-incendie. En plus, je n’ai pas reçu la dérogation car je suis à moins de 100 mètres d’un bâtiment classé. Le nouveau PLU a classé le terrain en zone agricole, si bien que c’est difficile de recevoir une autorisation. La dernière… on ne donne de permis de construire que si la construction est dans un lotissement. Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l’échafaudage dans ma cour viole le règlement de copropriété et obstrue leur vue. En plus, les couples de poule/coq et de pintades me valent un procès pour tapage sonore. Un conciliateur est sur la négociation, mais les porcs causent des nuisances olfactives maintenant.

L’Urbanisme m’a obligé à réaliser une étude de faisabilité et de déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l’arche jusqu’à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que l’eau allait venir jusqu’à nous. Du coup, ils m’accusent de faire un gite sans le déclarer. La coupe de bois de construction navale s’est heurtée aux commerçants (pratique déloyale, car je n’achète rien), mais aussi aux associations pour la Protection de l’Environnement, sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n’avait pas de valeur aux yeux du Ministère de


5 vues0 commentaire