Mot du père Franz - Messes du 14 février au 04 mars

Au fils des ans, la période de Carême dans laquelle nous entrons ce mercredi 14 février… jour des amoureux !! commence toujours immanquablement par un Evangile relatant les tentations de Jésus au désert.

Si cette année, St Marc ne dit rien des tentations, nous en savons plus en allant relire les autres Evangiles. Et nous pouvons entendre « tout cela, je te le donnerai si tu te prosternes pour m’adorer »… Cette parole du Tentateur est vraiment d’actualité car ils sont « légions » (Mc 5.9) les royaumes du monde avec leur gloire… cette gloire que les professionnels du marketing, les vendeurs de rêve de notre société de consommation font miroiter devant nos yeux. Comme si le bonheur pouvait s’acheter…

Et bien pire, devant les yeux de nos enfants : ils sont vulnérables, tout s’emmêle dans leur tête et ils ne voient pas très bien la distance qui sépare les mirages de la réalité. Oui, notre société devient de plus en plus un tissu de tentations et de virtuels…

Aujourd’hui, les temps sont autres que celui de l’époque de Jésus, mais nous sommes toujours aussi nombreux à nous culpabiliser juste du fait d’être sujet à ces fameuses tentations ou de laisser faire pour nos enfants, petits enfants alors… que nous essayons d’être honnête et droit dans notre tête. Se sentir tenté devient souvent, pour nous, signe de faiblesse, une sorte d’antichambre du péché. Mais ne culpabilisons pas ! La tentation est une chose qui fait partie de nos pulsions naturelles et de notre condition humaine ! Et chose rassurante que nous ne devons pas oublier : Jésus, lui-même, a été soumis à la tentation ! Et il nous a laissé le Notre Père, tant il connaît cette difficulté : « ne nous laisse pas entrer en tentation ».

Certes, franchir le pas peut devenir un péché, mais n’oublions pas que nous sommes tous des pécheurs pardonnés et aimés, et que la parabole du Fils Prodigue nous montrera qu’il y a un chemin d’avenir pour toute personne qui désire repartir sur les chemins de la vie ; qu’il n’y a rien que Dieu ne puisse pardonner !

Alors, en ce début de Carême, nous avons besoin de nous isoler, d’aller au désert pour retrouver nos repères dans le Christ, pour nous libérer de toute culpabilité, de prendre conscience des tentations qui sont les nôtres et de nous tourner vers Dieu afin de lui demander de nous remettre sur les chemins de la vie, si tel est notre désir ! Et rendre grâce de nous avoir donné Son Fils venu nous sauver ! Belle entrée en Carême, pour notre plus grande joie, liberté et bonheur ! Père Franz+

0 vue

Groupement Paroissial de

Limogne-en-Quercy

Presbytère

Rue de Cénevières

46260 Limogne-en-Quercy

Secrétariat

du lundi au samedi 9h - 18h

05 65 31 50 27

Nous contacter directement

© 2020 Groupement Paroissial de Limogne-en-Quercy